Article originellement publié dans le n°69 de la Lettre d’information sur les Risques et les Crises de l’IHEMI (Institut des Hautes Etudes du ministère de l’Intérieur), septembre 2023

L’article décrit le rôle des assureurs face aux risques systémiques. Après avoir défini les types et caractéristiques des risques systémiques, il examine leur évolution dans l’histoire en se focalisant sur les périodes récentes. Il souligne l’importance de plusieurs d’entre eux comme le risque financier, le risque climatique et le risque cyber. Il passe en revue les parties prenantes concernées pour examiner ensuite le rôle des assureurs de même que les conditions et modalités de leur intervention sur ces risques. Il finit par s’intéresser au rôle que joue les réglementations mais également les engagements unilatéraux que les acteurs de l’assurance prennent pour faire face à ces enjeux.

Mots clés : RSE; Indicateurs, comparaison, sociétés d’assurance

Cet article compare les déclarations de performance extra- financière de trois entreprises leader du marché de l’assurance, analyse leur contenu et leur comparabilité

Mots clés : RSE; Indicateurs, comparaison, sociétés d’assurance

Cet article propose d’analyser les bénéfices perçus du bien-être mû par une démarche RSE (Dekhili et al., 2021) dans un contexte assurantiel digitalisé. Il se fonde en outre sur la systématisation des actions de durabilité à l’aune de l’omniprésence digitale (ATAWADAC) au sein des sociétés d’assurances. L’intégration tous azimuts du bien-être (Ayadi et al., 2019), par les assureurs, questionne sur l’essence et la portée de ce dernier, selon qu’on soit partisan ou non d’une RSE forte et/ou d’une ubiquité technologique. Les entretiens semi-directifs effectués auprès de clients et salariés mettent en évidence une prise en compte d’un bien-être par les personnes interviewées, sans qu’il ne soit explicitement souligné une corrélation fonctionnelle entre RSE et bien- être. La facilitation de cette perception par le truchement d’une digitalisation maîtrisée est vraisemblablement le meilleur gage d’un profilage plus éthique.

Mots clés : Bien-être, RSE, omniprésence digitale, perception, bénéfice, assuré.

La responsabilité sociale des entreprises prend aujourd’hui une dimension stratégique dans la vie des organisations. La présence numérique des salariés sur les médias sociaux peut en dire long sur les pratiques RSE de leur entreprise. Dans ce travail, nous nous sommes intéressés à la prise de parole des salariés sur les différentes plateformes de médias sociaux et son impact sur l’image RSE de leur compagnie d’assurance. Nous nous sommes également intéressés à la manière dont ces compagnies gèrent la présence numérique de leurs salariés et leurs prises de parole numérique sur les médias sociaux.

Pour cela, nous avons mené trois études de cas qui ont concerné trois compagnies d’assurance pour analyser l’articulation entre présence numérique des employés sur les médias sociaux et pratiques RSE de leur compagnie d’assurance et surtout pour analyser la gestion par les compagnies d’assurance de la présence numérique de leurs salariés sur le web social dans le cadre des interactions avec les parties prenantes.

Mots clés : responsabilité sociale des entreprises, médias sociaux, présence numérique, image RSE

Suite à de nombreux événements et changements macroéconomiques, nous avons mis en avant l’importance pour les entreprises d’adopter une attitude responsable à l’égard de la société et de son environnement. Elles doivent désormais prendre en compte les attentes de leurs parties prenantes devenues de plus en plus exigeantes. C’est alors qu’est petit à petit remis en cause le modèle de performance exclusivement financière. Nous introduisons les dimensions sociale et environnementale, ce qui nous mène alors à un modèle de performance globale de l’entreprise plébiscité par les parties prenantes notamment les investisseurs. Nous nous intéressons dans cette recherche, à comprendre dans quelle mesure nous pouvons intégrer les dimensions sociétales aux côtés de la dimension financière dans la gestion des entreprises. Au terme de cette revue de littérature, nous avons observé que l’intégration des dimensions sociétales aux côtés de la dimension financière se fait via un processus d’initiation au changement qui considère les parties prenantes.

Mots clés : Responsabilité sociale des entreprises (RSE), théorie des parties prenantes, performance financière, performance globale, management, stratégie.

A l’heure de l’austérité énergétique, les entreprises vont devoir renforcer leurs efforts de réduction de leurs consommations énergétiques. Longtemps l’industrie a été considérée comme « polluante » et, par opposition, les entreprises technologiques ou de services étaient considérées comme faiblement polluantes, voir presque « vertes ». Or rien qu’en France, les data centers consomment près de 10% de l’énergie du pays. Dans ce contexte, les activités de services, technologiques qui utilisent comme ressources des serveurs de données et des serveurs de traitements doivent également contribuer à cet effort. Comment appréhender la consommation d’un site d’hébergement de données communément appeler « Data Center »

La réglementation financière européenne a récemment été assortie d’une nouvelle exigence : l’évaluation des préférences des clients en matière de durabilité. Si la démarche du régulateur ne surprend pas, compte tenu du contexte de lutte contre l’écoblanchiment, sa mise en oeuvre pose problème, ce qui suscite des interrogations sur l’application de ce dispositif chez les distributeurs et sur sa pertinence. 

La responsabilité sociale des entreprises prend une dimension stratégique dans la vie des organisations. La présence numérique des salariés en dit long sur leur entreprise et laisse entrevoir ses valeurs et ses pratiques, notamment en ce qui concerne ses engagements RSE. Dans ce travail, nous nous sommes intéressés à la relation existante entre la présence numérique des salariés et l’image RSE de leur entreprise. Nous avons mené une étude de terrain avec une compagnie d’assurance et avons analysé comment s’articule cette présence numérique des employés avec la politique de cette organisation. 

Cet article analyse en quoi certaines nouvelles formes d’assurances sont dites responsables. Pour mieux comprendre ce phénomène, une revue de littérature nous a permis de recenser différentes approches. Les données récoltées par le biais d’entretiens semi-directifs avec des spécialistes en assurance et des clients ont donné un aperçu plus étayé de l’engagement réel (RSE) ou supposé (greenwashing) des assureurs. Le traitement et l’analyse des résultats permettront d’envisager des perspectives de recherche en matière de stratégies responsables assurancielles et de conscience écologique. 

Cet article cherche à mettre en perspective la réforme de l’assurance récolte française de 2022 par rapport aux spécificités des récoltes, de leurs risques et de leur amplification liée au changement climatique. D’autres systèmes hors de France sont analysés (USA, Canada, Espagne et Italie) pour permettre de positionner la politique française.